Forum mai 2015

5300
Forum européen des alternatives

Un événement politique

Le Forum européen des alternatives se tiendra les 30 et 31 mai place de la République à Paris. « Il y a dix ans, disait récemment dans nos colonnes Anne Sabourin, coordinatrice, les Français ont ouvert un grand débat démocratique sur la question européenne (avec le référendum). Ce débat, qui a été un moment fondateur du Front de gauche, est loin d’être fini ». Avec le Forum de fin mai, il va s’agir de passer à l’offensive sur la crédibilité des propositions de sortie de crise. « Sommes-nous capables, dix ans après, avec toutes les forces anti-austérité d’Europe, de mettre au cœur du débat public, l’ambition d’un nouveau pacte entre les peuples européens, un pacte anti-austérité, démocratique, social et écologique ? » demandait Igor Zamichei, qui rapportait devant la direction du PCF sur la préparation de cette initiative. L’objectif, c’est faire progresser, en France, en Europe, une nouvelle alliance de toutes les forces anti-austérité. Le forum doit permettre de rassembler le maximum de forces politiques, syndicales et associatives qui partagent cet objectif. Il pourrait être le premier forum d’un rendez-vous européen régulier de toutes les forces anti-austérité.
Il s’agira aussi de renforcer la solidarité avec le peuple et le gouvernement grec, une solidarité d’autant plus importante que la pression s’accentue sur la France elle-même.

De nombreuses forces politiques, syndicales et associatives ou des militant-e-s de ces forces, très diverses, ont témoigné de leur disponibilité pour cette initiative. Côté politique, les forces du Front de gauche d’abord mais aussi EELV qui a accepté de participer au forum et de solliciter le Parti Vert européen. Les socialistes affligés et des membres de Vive la gauche également. Au plan syndical, des dirigeants de nombreuses organisations devraient être présents, des centrales jusqu’à des syndicats comme le syndicat de la magistrature par exemple. Enfin, des associations, comme le collectif des associations citoyennes sont également parties prenantes.

Au niveau européen, le forum recueille un soutien très large au sein de la GUE. La mobilisation des partis membres du PGE sera également importante. En particulier, Syriza est bien mobilisée avec son nouveau secrétaire général, Tasos Koronakis, qui sera présent à Paris.

En ce qui concerne les fédérations du parti, des objectifs de participation ont été définis avec elles. La participation repose principalement sur les fédérations d’Île-de-France mais toutes les fédérations sont appelées à y participer.

G.S.

ENCADRE
Le déroulé du forum

Le samedi 30 mai
09:30 Accueil militant place de la République avec distribution de matériels et informations pratiques aux participant-e-s.
10:00-12:00 Plénière d’ouverture : L’austérité, ça suffit ! Notre objectif : le développement humain en Europe
12:00 - 13:00 : Déjeuner libre
12:00 - 16h30 : Ateliers
17:00 - 19:00 : 2e plénière : La démocratie contre les banques. Reprendre le pouvoir sur la finance.
20:00 : Concert « Peuples debout » sur la Place de la République. L’apothéose de la journée. Le concert sera un moment de convivialité pour les participants au Forum et permettra de populariser l‘événement en attirant un public large.

Le dimanche 31 mai
09:00 – 11:30 : Ateliers
12:00 – 14:00 : 3e Plénière : Après la victoire de Syriza, une alliance pour gagner le bras de fer européen ?

30 ateliers sont également d’ores et déjà définis à travers 6 blocs thématiques :

Dire adieu à l’austérité pour des politiques solidaires en Europe
- Priorité à l’emploi et aux urgences sociales : un plan de relance ? Pour quelle croissance ?
- Bien communs et services publics de demain, réappropriation publique de l’eau
- Luttes des femmes au travail
- Luttes LGBT
- Quel avenir pour les jeunes ?

Reprendre le pouvoir sur l’argent
- Dettes : problème européen, solutions européennes
- Changer le système bancaire (banques /Banque centrale européenne)
- Lutte contre l’évasion fiscale
- Fiscalité, budgets : une approche solidaire, juste, de coopération et de respect des souverainetés

Quel modèle productif écologique et émancipateur ?
- Défis et alternatives écologiques : COP21
- Une industrie moderne : produire quoi ? Pour qui ? Comment ?
- Le travail au 21e siècle (nouvelle organisation/ nouveaux droits)
- Économie sociale et solidaire
- Se réapproprier notre nourriture

Pour une démocratie réelle, pour une Europe des libertés
- Construire une Europe démocratique et des pouvoirs citoyens
- Faire des européens émancipés : un atelier en deux temps, avec une partie culture et une partie enseignement supérieur
- Lutter contre tous les racismes
- Big data, espionnage, lois liberticides : comment protéger nos libertés et notre vie privée ?
- Ethique et intérêt général : lutter contre la corruption, les conflits d’intérêt et le clientélisme

Une autre mondialisation : paix, coopérations, développement
- Au 21e siècle un monde de mobilités. Pour une nouvelle politique migratoire.
- Mettre en échec le TTIP
- L’UE et la Méditerranée
- Construire la paix en Ukraine et en Europe
- Vers la paix et la sécurité commune

Faire gagner les peuples d’Europe : passer à l’offensive !
- Media dominants, Media alternatifs : gagner la bataille de l’information
- Avec les grecs, luttes, mouvements sociaux et constructions politiques en Europe
- Solidarités concrètes
- Quelles coopérations des élus de la gauche



Site réalisé par Scup | avec Spip | Espace privé | Editeur | Nous écrire