Sondage/Revue mars 2020

Accès aux soins : l’inquiétude

On connaît la crise que traverse l’hôpital, la situation de la médecine de ville est aussi tendue. France Assos santé, qui regroupe 85 associations de malades a lancé une étude sur l’accès aux soins.Elle a eu recours à un sondage BVA (en novembre 2019) dont il ressort d’abord un chiffre choc : plus de six Français sur dix (63%) ont du renoncer à se faire soigner à cause de délais d’attente trop longs ou d’un coût trop important. Un sur deux l’a fait par manque de praticiens et presque autant (45%) pour des difficultés financières. Pour 64 %, renoncer aux soins a eu une conséquence négative .« Ces résultats ne nous étonnent pas car ils correspondent à ce qui nous remonte du terrain. Mais ils nous inquiètent » réagit une responsable de l’association. Le renoncement aux soins touche plus fortement les catégories fragiles (jeunes, ruraux, handicapés, démunis. L’étude montre qu’un quart des bénéficiaires de CMUC (couverture maladie universelle) ou de l’ACS (aide à la complémentaire santé) se sont vus refusés un rendez-vous.
La desertification médicale est importante pour quatre famille de médecins : ophtalmos, dermatos, gynécos, ORL. Contrairement au discours officiel, le dépassement d’honoraires se multiple : « Dans la vraie vie, il devient de plus en plus compliqué de trouver un spécialiste qui n’en pratique pas » rappelle la même responsable.
Une majorité de sondés (58%) estime que « le reste à charge » ne cesse d’augmenter, là encore contredisant les chiffres du ministère.
Ces difficultés retombent, en dernière instance sur l’hôpital : ces deux dernieres années, un Français sur cinq se sont rendus aux urgences « parce qu’ils n’ont pas d’autre choix » conclut la journaliste Anne-Laure Barret.

Propositions de graphiques

63 % des Français ont déjà renoncé à des soins pour au moins une des quatre raisons suivantes :
*du fait de délais d’attente trop longues :
plusieurs fois 31 %
une fois 13 %
jamais 54 %
*du fait du manque de médecins
plusieurs fois 17 %
une fois 8 %
jamais 72 %
*Reste à charge trop important
plusieurs fois 25 %
une fois 16 %
jamais 57 %
*Impossibilité d’avancer les frais
plusieurs fois 18 %
une fois 12 %
jamais 67 %

Délai moyen d’obtention de RV
Ophtalmo 3mois 2 jours
Dermato 2 mois 3 jours
Gynéco 1 mois 23 jours
ORL 1 mois 14 jours

Les Français disent être confrontés au moins de temps en temps à des dépassements d’honoraires
- de temps en temps 37 %
- souvent 30 %
- rarement 19 %
- jamais 10 %



Site réalisé par Scup | avec Spip | Espace privé | Editeur | Nous écrire