10 mai

La porte, la fenêtre et le capitalisme

L’idéologie du fric est omniprésente. Et envahit des endroits où on ne l’attend pas forcément. Un jeu vidéo s’est vendu à plus de 13 millions d’exemplaires depuis mars, en pleine période de confinement. « Animal crossing », c’est son nom, a des airs de bisounors, sauf que le « héros », le raton laveur Tom Nook, est à la fois promoteur immobilier et banquier. Et son obsession, donc la règle du jeu, consiste à s’enrichir. Jouer, ici, veut dire contracter des emprunts, boursicoter, faire de la plus-value, spéculer sur les ressources rares. La monnaie est le navet, ça fait rigolo, mais en japonais navet se dit « kabu » qui signifie aussi « action financière ». Le culte du fric, chassez le par la porte, il revient par la fenêtre.

Gérard Streiff


Site réalisé par Scup | avec Spip | Espace privé | Editeur | Nous écrire