12 avril

Ethique et toc

Le capitalisme se moralise , c’est ce que nous chante une petite musique en vogue. Fini les rapaces, voici venu le temps des vertueux, celui de l’entreprise durable au service de tous. Info, intox ? La semaine dernière, la société Deliveroo a voulu entrer en Bourse (à Londres). Mais son action a fait flop. Pourquoi ? Parce que, dit la presse économique (Figaro Economie du 31 mars), les investisseurs redoutent que les livreurs changent de statut : « Davantage de protection sociale est synonyme d’une rentabilité moindre » Bref, le capitalisme éthique, c’est comme la chasse au dahu, ça n’existe pas.

Gerard Streiff


Site réalisé par Scup | avec Spip | Espace privé | Editeur | Nous écrire