400 milliards

Le jour même où, à Paris, Borne plaide pour une nouvelle cure d’austérité tout azimut (on va encore raboter les budgets logement ou aide à l’emploi et plus généralement toute la dépense publique, dit-elle), à Mont de Marsan, Macron promet aux armées un budget augmenté d’un tiers : 400 milliards pour la période 2014/2030. Ces gens jouent les comptables maniaques à longueur de journée, ils chipotent le moindre petit sou pour la plus petite demande sociale et soudain ils lâchent le morceau quand il s’agit des marchands de canon. On hésite à qualifier cette politique : désinvolture ou provocation ?

Gerard Streiff

AGENDA
*4 février, Café littéraire Ivry (rentrée d’hiver)
*18 février, Café littéraire, Bonneuil (94)
*11 mars, 10h30, Rencontre avec Olivia Rosenthal, Ivry
*11 mars, am, Café littéraire, St Michel/Orge

Au programme de 2023 :
Sortie du septième volume de la série "Les enquêtes de Chloé Bourgeade" (Le sosie ? Titre très provisoire) aux éditions La Déviation ; et de l’étude "Petite histoire des journalistes communistes à la radio-télévision" dans la revue "La Pensée" (412).



Site réalisé par Scup | avec Spip | Espace privé | Editeur | Nous écrire