Didier Daeninckx

Bonjour Gérard,
Je viens de terminer ton livre consacré à Georges Marchais, et cette lecture m’a replongé dans le souvenir d’une période où je me suis définitivement éloigné du carcan du PCF pour sauvegarder une vision humaine de l’engagement. L’un des moments les plus intenses, pour moi, réside dans l’activisme militant d’une partie de l’appareil communiste français, entre les deux tours de l’élection présidentielle de 1981,et singulièrement en Seine Saint Denis, pour le vote révolutionnaire en faveur de (...)


Chantal Montellier

Vraiment très bien ton “Marchais”... Bravo ! Et merci pour ceux qui liront.
Petite réflexion personnelle : Jouer la carte de la démocratie (bourgeoise forcément bourgeoise) quand on est un parti communiste... on se fait niquer à tous les coups. Et en plus on perd le peuple, les moutons libres pour les loups libres... On voit ce que ça donne ! Ce qu’il reste de peuple est chez Le Pen, et le reste du reste ne s’appelle plus un peuple, mais un grouillement d’ilotes atomisés et décérébrés... Des SIF (...)


Nicole Bonhomme-Marchais

Claudine Bonhomme, fille de GM (juillet 2017)
J’ai bien reçu le Livre de G Streiff
Belle photo , belle maquette bravo(...)
Après je me suis lancé dans une première lecture , passionnante. Et je l’avoue je suis OK avec la démonstration et surtout les conclusions de Gérard . Si tu as l’occasion de le voir tu peux lui dire. Il y a longtemps que je pense que Georges assumait complètement l’histoire du PCF, ses combats , ses victoires, ses erreurs , ses échecs et cela durant toute sa vie de militant. (...)


Michel Lebailly

Michel Lebailly, libraire (La déviation, à Caudebec),20 juillet
> ça y est je l’ai lu !
>>
>> D’abord l’avant-propos, puis la conclusion évidemment, puis tous les
>> chapitres et à nouveau la conclusion. Une conclusion qui se termine par
>> le sens de l’honneur, j’y suis sensible.
>>
>> Etonnant voyage dans un temps pourtant pas si lointain. Depuis, la
>> synthèse Cohn-Bendit et Robert Hue s’est réalisée sous l’aile du nouveau
>> monarque. Qu’en aurait-il pensé ? Ou, pour le dire mieux, c’est à (...)



Site réalisé par Scup | avec Spip | Espace privé | Editeur | Nous écrire