Loire/2015

Le colonel du pont
Fantaisie historique
La première fois que j’ai vu le colonel, il était couché. Ça fait drôle un colonel couché. D’habitude, c’est plutôt le genre de métier où on est droit dans ses bottes. Mais lui, il souffrait des séquelles de 14/18, tout un tas d’éclats qui lui bouffaient les chairs, et les nerfs ; bref il dirigeait couché.
Moi, j’avais 20 ans, j’étais bidasse, et je me débinais comme tout le monde à l’époque. Je venais juste de passer la Loire quand un petit chef, que je connaissais (...)


Guy Moquet/Projet

Guy Môquet ou Un automne 1941
Gérard Streiff
Théâtre/ Cognac/ 2008 Pièce en 7 actes pour 6 comédiens
un récitant
Guy Môquet
Odette, la fiancée
Suzanne, compagne d’Odette
deux acteurs qui seront successivement Rino, le gendarme, Touya, Lecornu, l’abbé Moyon, Henri
DECOR
Intérieur (...)


Silence, on tue (tapuscrit)

SILENCE, ON TUE
de Gérard Streiff
Pièce en sept actes pour trois acteurs Une femme, deux hommes
Acte un
Chœur : Le 1er septembre en Ile de France, sur le campus d’une fac privée, le MEDEF tient son université d’été, dans une ambiance surchauffée. Le lieu est gardé comme une forteresse, il y a même une police montée. Patron 1 : Quand on voyage sur la planète, ça ne manque pas : à l’autre bout du monde, tous les jours, on voit à la télé des (...)


Loire 2014/Tapuscrit

Pour le « Ligero cyclo spectacle / Automne 2014 »
Me parlez plus du CIEL !
Gérard Streiff
En hommage à l’ami Patrick Pécherot
Interprété par Jean-Pierre Thiercelin. Voir le spectacle sur Ligero2014 (youtube), 17 mn.
« Me parlez plus du CIEL ou je fais un malheur ! Le CIEL, vous connaissez, pas la peine de vous faire un dessin ! Le Crédit d’Investissement et d’Economie Ligerienne. Le CIEL, la banque de la Loire, quoi. Hé ben, entre le CIEL et moi, ça n’a jamais marché. (...)


Loire 2013/Tapuscrit

Pour le « Ligero cyclo spectacle / Automne 2013 »
La clé
Gérard Streiff
On imaginera un acteur, revêtu d’une combinaison intégrale de plongeur, noire, accostant et soliloquant.
Je me présente, Poupard, Martial Poupard. Dit le gland. Le surnom, vous imaginez, ça vient pas de moi mais de mon chef de service ; il a toujours trouvé que j’étais « lent », c’était son mot, lent et distrait, mais je suis pas lent, je m’applique, nuance. Je suis plongeur à la brigade fluviale (...)


Bords de Loire (2014)

Ne me parlez plus du CIEL !
Spectacle à l’initiative de Celine Larrigaldie
(à venir)


En bords de Loire (09/13)

http://youtu.be/yKo8rMbPpJM


La clé

Le texte "La clé" participe d’un spectacle donné en bords de Loire, le 8 septembre 2013. Voir le site Ligerocyclospectacle
Pour le « Ligero cyclo spectacle / Automne 2013 »
La clé
Gérard Streiff
On imaginera un acteur, revêtu d’une combinaison intégrale de plongeur, noire, accostant et soliloquant.
Je me présente, Poupard, Martial Poupard. Dit le gland. Le surnom, vous imaginez, ça vient pas de moi mais de mon chef de service ; il a toujours trouvé que j’étais « (...)


Camarade Duras

Pièce historique en quatre actes, paru chez L’Harmattan, 2004
Un soir de mai 1949, Marguerite Duras (écrivain), Dionys Mascolo (éditeur), Robert Antelme (écrivain, auteur de L’espèce humaine), Monique Régnier, entre autres, sont attablés au café Bonaparte à Saint Germain des Prés. Ils sortent d’une réunion de la cellule communiste du quartier et, sur le ton de la plaisanterie, bavardent de tout et de rien.
Leurs propos serviront bientôt de motif à un long procès stalinien en bord de Seine qui se (...)


Un automne 1941

Guy Môquet ou Un automne 1941
Gérard Streiff
Proposition pour le Festival Polar de Cognac/ 2008 Pièce en 7 actes pour 6 comédiens
un récitant
Guy Môquet
Odette, la fiancée
Suzanne, compagne d’Odette
deux acteurs qui seront successivement Rino, le gendarme, Touya, Lecornu, l’abbé Moyon, Henri (...)


Silence, on tue ! Rencontre de la Cartoucherie, juin 2006

*SILENCE, ON TUE*
de Gérard Streiff
Pièce en sept actes pour trois acteurs
Une femme, deux hommes
*Acte un*
/Chœur/ : Le 1^er septembre en Ile de France, sur le campus d’une fac privée, le MEDEF tient son université d’été, dans une ambiance surchauffée. Le lieu est gardé comme une forteresse, il y a même une police montée.
/Patron 1/ : Quand on voyage sur la planète, ça ne manque pas : à l’autre bout du monde, tous les jours, on voit à la télé des images de la France. C’est toujours une bande de (...)


Camarade Duras



Site réalisé par Scup | avec Spip | Espace privé | Editeur | Nous écrire