Petit-Couronne, mars 2016

UN ENFANT PORTE DISPARU

Chapitre un

Cristal a disparu à la piscine ! A la fin de la classe de natation, la maîtresse fait l’appel. Il n’y a que 23 élèves sur 24, il manque Cristal. Tout le monde cherche partout, dans les vestiaires, dans l’entrée, dans les bassins, sous l’eau, pas de Cristal.
Les enfants ne parlent que de ça, ça les inquiète. Toute la classe est choquée, elle a peur. Un élève croit avoir vu Cristal attachée sur le siège arrière d’une voiture, une BMW, mais c’est une fausse piste.
De retour à l’école, les élèves veulent aborder le sujet mais la maîtresse ne veut pas.

Plus tard, vers 15h15, Michael téléphone à Daisy :
- Mais où est passée Cristal ? dit le garçon.
Daisy et Michael sont très amis.
Daisy est jolie, toute petite, intelligente, toujours en robe d’écolière. Elle a des yeux bleu clair, elle est habillée en violet et bleu. Elle mesure un mètre vingt et un.
Michael, lui, est grand, beau, costaud, mince.
Ses vêtements sont rouge et vert. Il mesure un mètre vingt sept.
Les deux enfants décident de mener l’enquête. Il leur faut chercher des indices.

Ils retournant donc à la piscine. A l’entrée, il y a une personne qui les regarde.
Les enfants trouvent, par terre, la serviette de Cristal. Ils vont voir le maître nageur et lui demandent s’il a vu la jeune fille. Il n’a rien vu.
- Tu sais, ajoute Daisy, Cristal avait toute une collection de cartes Pokémon.

Dans le bassin, des personnes, en caleçon de bain ou en maillot de bain, sont en train de se baigner.
Les enfants retraversent les vestiaires et remarquent qu’il y a là une caméra :
- Et si on regardait l’enregistrement ? On y verrait peut-être Cristal ?

Chapitre deux

Ils demandent à l’accueil le droit de regarder la camera de surveillance. Pourquoi ? leur demande-t-on. « On veut voir la caméra car notre amie Cristal a disparu ! On veut voir surtout les passages entre 9h40 et 10h » répondent-ils.
« D’accord ! » dit la personne de l’accueil.

En attendant, Daisy se pose des questions : et si Cristal était sortie de la piscine toute seule ? et si elle croyait que sa classe était déjà partie ? ou bien alors elle était partie chercher son sac de piscine ? ou encore elle avait perdu ses cartes pokemon ?

Ils regardent l’écran de surveillance. On y voit d’abord un monsieur avec un chapeau de cow-boy, un tee-shirt jaune, un collier où l’on peut lire Eric, des chaussures orange, un pantalon gris. L’homme garde ses mains dans les poches.
Aussitôt les deux élèves filent à la Bibliothèque ; sur l’ordinateur, ils adressent un message, un mail à tous les habitants de la ville. « Connaissez-vous un certain Eric ? Si oui, répondez-nous »

Cinq minutes plus tard, des premières réponses arrivent. Un élève du collège dit : « Je connais ce monsieur, c’est mon prof de sport ! » Les deux enfants se rendent illico au collège et rencontrent le prof de sport.
- Bonjour, monsieur le prof de sport.
- Qui êtes vous ?
- Nous sommes les enquêteurs, on recherche notre ami Cristal qui a disparu. Quelqu’un l’a kidnappé !
A ce moment là, le prof reçoit un coup de fil ; il sort alors de la classe ; du coup, Daisy et Michael se mettent à fouiller dans ses affaires. Ils trouvent un plan. Le plan d’une cachette ? non, c’est juste le plan du collège. Ils entendent des bribes de voix, c’est toujours le prof au téléphone. Ils se disent que c’est peut-être lui, mais ce n’est pas sûr. L’idéal serait d’avoir une taupe au collège.
Le prof de sport revient ; en fait il ne connait pas Cristal, il est innocent. Fausse piste.

Retour vers la piscine. En chemin, Daisy apprend à Michael que Cristal, à l’école, avait un ennemi juré, un certain Paul, un garçon qui ne parlait jamais. Pour Daisy, c’est lui le principal suspect, car Paul voulait les cartes Pokémon de la disparue. Vraie piste ? fausse piste ?
Ils passent chez les parents de Cristal. Ils demandent à la maman comment se comportait Cristal ces derniers jours. La maman fond en larmes, s’invente des histoires de bandits et d’armes à feu.
« Ce qu’il faudrait, dit Daisy, c’est afficher des portraits robots de Cristal partout, sur tous les murs, tous les arbres.

A présent, les voilà de nouveau devant le petit écran de la caméra de surveillance. On y voit cette fois un homme qui porte une capuche noire ; il est avec Cristal.
Les enfants retournent dans les vestiaires pour chercher des indices. Et là, par terre, il y a une carte d’identité. Ils se rendent compte que c’est la carte du prof de sciences. Les enfants se disent, en secret : « On a trouvé le malfaiteur ! »
Aussitôt ils vont prévenir Mme Hubert, la directrice. Celle-ci convoque le prof de sciences. Pour savoir si tout ça est vrai. Mais le prof dit qu’il est innocent. Daisy et Mikael sont dans le hall quand ils voient le prof s’en aller à toute vitesse ; ils le suivent ; il va vers la forêt puis le perdent de vue. Est-ce une fausse piste ?

Plus tard, Jonathan, le policier municipal qui est à l’accueil de la piscine, leur dit qu’il connaît le monsieur bizarre qui observait les enfants à la piscine. Il s’appelle Ducron et habite une ruelle à côté de la Bibliothèque. Tout de suite, les enfants s’y rendent. Ils frappent à la porte. Un voisin, qui est en train de tailler sa haie, leur dit que M. Ducron a déménagé, il habiterait maintenant du côté du collège.

Daisy se souvient alors que Cristal a un téléphone portable. Elle l’appelle. Et Cristal répond : « A l’aide, viens m’aider, je suis dans un cha… » bip, bip, bip. La communication est coupée.
- Un cha ? s’étonne Michael !
Les deux enfants cherchent : un chapiteau ? un chalet ? un char ? un chariot ? une charrette ? une chapelle ? une charcuterie ?
Et Daisy s’écrie :
- Un château ?!

Chapitre trois

Un château ? mais quel château ? Le château d’eau ? ou le château des tourelles ?
Ils vont, en premier, au château d’eau. Ils appellent les policiers qui sécurisent le lieu. Ils appellent les pompiers qui vident toute l’eau du château. Mais on ne trouve rien, pas de Cristal. Y a rien à voir !

Un mécanicien du château d’eau leur dit qu’il a vu Paul ; il l’a appelé mais l’autre a couru alors vers la forêt.

Dix minutes plus tard, de retour du château d’eau, Daisy et Michael voient un chapiteau ; un nouveau cirque vient de s’installer. Ils y entrent, traversent les coulisses. Le directeur du cirque se promène avec un chihuahua et un Saint-Bernard blanc. Le magicien est là aussi, avec son livre de magie. Ils assistent au spectacle, observent le comportement des autres spectateurs, posent des questions. Mais toujours rien.
Simplement, ils apprennent comment était habillée Cristal quand elle a disparu : cette jeune fille blonde portait un tee-shirt rose avec un cœur violet, une petite jupe rose et violette.

A la sortie du cirque les deux enquêteurs trouvent, par terre, un bout de papier. Ça ressemble à une énigme. Ça dit :
- LL-Z – CH-T--- D-S T—R-LL-S.
Mystère. C’est un indice mais qu’est ce que ça veut dire ? Ils fouillent le coin et trouvent un deuxième indice . Ce second papier dit : A—E- AU —A-EAU –E- -OU-E—ES.

Ils assemblent les deux indices et le résultat donne : ALLEZ AU CHATEAU DES TOURELLES.

C’est ce qu’ils font. Ils visitent le jardin. Michael croit voir Cristal, mais c’est un lapin.
Les deux enfants se suivent de très près et arrivent au rez-de-chaussée du château où il y a un petit bout de carte Pokemon. Ils montent au premier puis au deuxième étage. Le classeur Pokemon est là, mais il n’y a plus qu’une seule page de cartes. Ils entendent des bribes de voix. Dans le salon, le maire est avec des pompiers. Il vient de se faire assommer. Le maire sait-il où est Cristal ? Non, on apprend, en regardant une caméra, que c’est le maire adjoint qui a assommé le maire. Fausse piste.

Michael se souvient alors que Paul est rugbyman. Direction, le stade de rugby. Paul est là, sur le terrain. A côté de ses affaires, des cartes Pokemon. Paul s’avance vers les deux enfants et dit :
- J’ai appris la disparition de Cristal, je suis très inquiet !
- Bon, tu dis que t’es inquiet ! mais pourquoi tu t’en préoccupes autant ?
- Bah, avoue Paul, au fond, je l’aime un peu, Cristal. Et puis, je veux dire que Cristal m’avait promis son album de Pokemon.

Tout près d’eux, il y a Edouard. C’est l’amoureux de Cristal.
- Je suis très inquiet, moi aussi, j’espère qu’elle va bien, au moins ? dit-il.
Et il ajoute, mystérieux : « Pensez au talon d’Achille… »
- Ne t’inquiète pas, répond Daisy, on va la retrouver, vivante, et en pleine forme. J’espère…

Edouard ajoute qu’il a cru voir, quand il se promenait, Cristal dans la forêt de Petit Couronne, avec une bande de voyous. Il y avait là aussi une voiture noire et marron kaki.
- Faut y aller ! dit Michael.
- C’est peut-être pas une bonne idée d’y aller, réfléchit tout haut Daisy.
Alors ils décident d’appeler tous leurs copains. Bientôt ils sont trente pour aller dans la forêt.
Ils vont voir la bande, et la fille ; elle ressemble à Cristal mais ce n’est pas Cristal. Fausse piste.

Les deux enfants retournent à la bibliothèque.
Sur l’ordinateur, il y a une réponse, un e-mail. C’est un message très important. Il dit : « Je sais où est Cristal ». Les enfants restent bouche bée. L’auteur du message donne son adresse. Il habite rue des oignons, au numéro 55.

Chapitre 4

Rue des oignons, l’homme leur dit : « Voilà ce que j’ai vu ! » Il était en train de sortir les poubelles quand il a vu Cristal partir vers l’école ; il était 8h45 ; puis il l’a revue passer, dans un fourgon noir, il était 9h13.

Les deux enquêteurs s’interrogent. Pour Michael, Cristal a été conduite dans une maison abandonnée, elle est à présent bâillonnée, sur une chaise. Il faudrait trouver dans quelle pièce, peut-être dans le salon ; on la libèrerait, on lui ferait un câlin et elle expliquerait tout : l’homme qui la kidnappait voulait ses cartes Pokemon !

« Pas du tout ! répond Daisy. Pour moi, Cristal s’est sauvée. Avec l’aide de l’animateur de la classe de neige. Cristal savait que sa grand mère voulait la placer dans une école de surdoués. Christal refusait. Elle se serait cachée, profitant de la chasse aux œufs, dans les gradins d’un stade.

« Non, non, non, réagit Michael. Moi je crois que le chauffeur du fourgon, c’est un copain de mon père, celui qui nous donne souvent des bonbons et des chocolats. Il habite 3 rue des carottes. Chez lui, il y a un joli canapé rose et une belle télé. Je suis sûr qu’on y entendrait des bruits venant d’un placard. Ce serait Cristal, en pleurs. Elle aurait du mal à respirer. L’homme lui avait volé toutes ses cartes Pokémon qu’il avait ensuite déchirées ! L’album complet déchiré, jeté à la poubelle ! »

« Ou alors, reprit Daisy, je crois plutôt que le père de Crystal, qui se trouve toujours près de l’école, suspecterait en fait Edouard, l’amoureux de Crystal. Edouard en effet avait compris que Crystal avait donné toutes ses cartes Pokémon à Paul et Edouard en était très jaloux. Il aurait ligoté la jeune fille et mis dans un placard mais son père surveillait.

« Je n’y crois pas, redit Michael. A mon avis, Crystal fabriquait de fausses cartes Pokémon ! Quelqu’un lui en avait acheté pour une fortune mais il avait compris que c’était de fausses cartes. Alors il lui en voulait et l’aurait kidnappée, au 2è étage du château des Tourelles, dans une chambre tout au bout d’un couloir, et il exigerait de Crystal qu’elle le rembourse. »

Bref beaucoup de pistes mais laquelle est la bonne ?

Les deux enquêteurs se rendent alors à la bibliothèque. Et ils tombent sur….Crystal. Avec son père.
- Mais, t’étais où ? lui demandent-ils.
- Chez l’orthophoniste, avec mon père.

Michael et Daisy appelle la mère de Crystal, qui avait oublié ce rendez-vous ; elle pleure. Puis ils appellent l’école pour dire à tout le monde qu’on avait retrouvé la disparue !

Le soir, on fait la fête. Il y a une boule à facettes, des bonbons, des choses superbes, beaucoup de musique. Tout le monde est heureux. Crystal porte une robe rose et blanche. On crie « Vive le retour de Crystal ». Tout le monde danse, pas la macaréna mais une danse nouvelle, un pas en avant, un saut puis deux tours sur soi même… On danse longtemps, longtemps…

FIN



Site réalisé par Scup | avec Spip | Espace privé | Editeur | Nous écrire