23 juin

Pourcentages

« Les temps sont durs pour tout le monde, nous aussi, on se sacrifie (un peu) » : ça pourrait être le titre de la nouvelle comédie que nous jouent les patrons du CAC 40. Le grand chef de Carrefour, par exemple, celui qui gagne 300 fois le salaire de ses caissières, laisse entendre qu’il réduira de 25% sa rémunération fixe. 25%, joli chiffre ! Oui mais, on découvre, premièrement, que cela ne concernera que deux mois de ce revenu, et deuxièmement, que la rémunération fixe de ce PDG ne représente que 20% de sa rémunération totale. Donc à l’arrivée il ne devrait se priver que de 0,83% de son pactole. Au fait, l’ex patron de Renault, Carlos Ghosn, qui battit longtemps des records dans la catégorie « gros salaires », il met combien dans le pot commun ?

Gérard Streiff


Site réalisé par Scup | avec Spip | Espace privé | Editeur | Nous écrire