2 mars

Envie de politique

La mise en scène médiatique de la vie publique ferait plus penser à une émission de télé-réalité qu’à un débat pré-électoral. Et cela ne peut que nourrir de la défiance, voire du dégoût pour la politique. En même temps, le paradoxe n’est qu’apparent, on sent un peu partout une envie de politique. Il y a eu du monde pour participer aux primaires ; il y a du monde dans les meetings. Autre indice : le livre politique se vend très bien, tous les libraires vous le diront. Le magazine professionnel “Livre Hebdo” affirme même que le livre politique est, ces temps-ci, une locomotive de la croissance de l’édition. Au point que les éditeurs hésitent à sortir, d’ici l’été, de la fiction et privilégient les essais politiques. Certes il y a dans ces ouvrages à boire et à manger mais cette déferlante traduit surtout une forte demande d’informations, une envie de débat, et de débat de fond, sur les contenus. Disons que cela augure bien du succès à venir du livre sur Le Pen et Fillon de Marc Brynhole, Alain Hayot et Pierre Laurent, qui , officiellement, sort aujourd’hui 9 mars.

Gérard Streiff


Site réalisé par Scup | avec Spip | Espace privé | Editeur | Nous écrire