16 octobre

Le supplétif

Dans son entetien télévisé de dimanche soir – qui, soit dit en passant, n’a convaincu qu’un tiers du public, dixit l’Institut Harris dans son enquête après l’émission, Macron s’est fait l’avocat de Donald Trump. A trois reprises, ce qui est une manière de record en si peu de temps, il s’est livré à la défense de l’agité de Washington. Inquiétant Trump ? Pensez-vous. Donald est un bon gars, nous rassure le président. C’est pas tout à fait nouveau chez Macron : on se souvient des courbettes elyséennes devant le cowboy peroxydé, le 14 juillet dernier à Paris. Mais disons que Macron amplifie drôlement la glissade atlantiste entamée par Sarkozy et poursuivie par Hollande. Au train où c’est parti, sa prochaine conférence de presse, il va nous la faire directement en américain.

Gerard Streiff


Site réalisé par Scup | avec Spip | Espace privé | Editeur | Nous écrire