29 janvier

Minc a les miquettes

Alain Minc, le lou-ravi du tout libéral, converti au macronisme après l’avoir été au hollandisme, au sarkozysme, au chiraquisme, au mitterrandisme, au giscardisme ( sur le pompidolisme, y a un doute), Minc donc est inquiet. « Il redoute une espèce de nouveau 68 qui dépasserait largement la France » observe Anne Fulda du Figaro. Et lui de confirmer : " Je pense que peut se produire un mouvement social inattendu, imprévisible, aux formes sans précédents et aux conséquences inconnues. Mais cela ne sera pas un mouvement vraiment comparable à 68, il sera plus politique ». On va tout faire pour lui donner raison… d’avoir les miquettes.

Gérard Streiff


Site réalisé par Scup | avec Spip | Espace privé | Editeur | Nous écrire