28 août

La chute

« Barbouze Premier » aurait sans doute préféré rester à Brégançon. Peinard. Avec Brigitte. Et la piscine. C’est que les nouvelles du front ne sont pas bonnes. Selon le baromètre IFOP, sa cote dans l’opinion chute pour le quatrième mois consécutif. 18 points de moins qu’en décembre. Il baisse même dans son propre parti. Critiqué pour son « arrogance », sa « déconnexion « et surtout : « Macron n’est plus seulement dénoncé comme le président des riches mais comme celui qui s’attaquerait aux pauvres, celui dont la politique nuirait aux classes moyennes » insiste Frédéric Dabi de l’institut de sondage. Remarquez, il y a bien une solution : que « Barbouze Premier » demande à Monsieur Benalla de faire une petite visite à la direction de l’IFOP, histoire de les convaincre de redresser les chiffres. A la hausse, bien sûr. Mais connaissant les talents de son garde du corps, « Barbouze Premier » doit hésiter.

Gérard Streiff


Site réalisé par Scup | avec Spip | Espace privé | Editeur | Nous écrire