9 mars

Transparence

Il y a un mercato entre entreprises pour les transferts de grands patrons à l’image du mercato entre clubs pour récupérer des joueurs. Ainsi la banque espagnole Santander a voulu dernièrement acheter un des patrons du Suisse UBS, lequel en demandait 80 millions d’euros. Radin, Santander a laissé tomber…
Cette question des rémunérations des big boss ayant provoqué quelques vagues, le MEDEF s’est voulu transparent. Résultat, dans une rémunération de grand patron aujourd’hui, on distingue différents éléments. « Il y a le salaire fixe, les bonus, les actions gratuites, les actions de performance, les clauses de non-concurrence, les bonus de bienvenue à l’entrée et les bonus de départ à la sortie, les retraites-chapeau et les primes à l’occasion de grandes opérations financières » (Figaro dixit). On en oublie sans doute. Bonjour la transparence. Un conseil : si vous décidez d’embaucher un grand patron, prévoir une armée d’experts-comptables pour négocier l’affaire.

Gérard Streiff


Site réalisé par Scup | avec Spip | Espace privé | Editeur | Nous écrire