4 janvier

Une manière de repolitisation

Pour avoir une petite idée de l’état de l’opinion en ce début d’année, on consultera avec intérêt l’enquête Odoxa-Dentsu pour Franceinfo. On y retrouve, comme on s’y attendait, la totale impopularité de Macron (75% de mécontentement), du chef du gouvernement et de ses ministres, quand ils sont connus car l’étude parle à leur propos d’un « niveau de méconnaissance tout à fait spectaculaire ». La mobilisation des gilets jaunes ? 55% jugent qu’il faut la poursuivre ( c’est le cas de 72% des foyers gagnant moins de 1500 euros). On note ce qu’il faut bien appeler une manière de repolitisation de l’opinion, un retour en force des thématiques sociales en tête des priorités. Pour les sondés, il faut d’abord augmenter le pouvoir d’achat (54%), diminuer la pauvreté (45%), baisser les impôts (41%) et baisser le chômage (32%). Les enjeux liés à l’insécurité ou à l’immigration par exemple ne viennent qu’après. Les gens « continuent de parler de l’utilisation et de la répartition » de l’argent, semble s’étonner l’enquêtrice d’Odoxa. A l’évidence, l’opinion a bougé ces dernières semaines. Les communistes ne peuvent que s’en féliciter.

Gérard Streiff


Site réalisé par Scup | avec Spip | Espace privé | Editeur | Nous écrire