8 juin

Exemple

C’est une drôle d’impression que nous laisse la dernière cérémonie à l’Ecole Polytechnique de Palaiseau. Les X, tout le monde les aime bien, belle école, beaux élèves. Pourtant ce 3 juin dernier, Polytechnique fut le cadre d’une remise décoration un peu particulière. En présence de centaine d’élèves et d’une armada de patrons, le chef d’Etat-major de l’armée de l’air en personne a décoré Bruno Angles, patron du Crédit Suisse. « Une cérémonie exceptionnelle et grandiose qui a fait frissonner » s’est ému Le Figaro. Il faut dire qu’on avait mis les petits plats dans les grands, on a même eu droit « au passage à basse altitude de deux mirage 2000-5 ». Mazette. Tout ça pour un banquier. Mais dites moi, le Crédit Suisse, c’est pas cette banque qui a du payer en 2014 3 milliards de dollars pour « aide à l’évasion fiscale » ; qui dans la foulée a supprimé 6000 postes, sans doute pour « éponger » ; qui a payé encore 5 milliards de dollars toujours pour faute grave en 2016 ; et encore 400 millions en 2017… Bel exemple en vérité donné aux jeunes diplômes de X. A moins que les techniques d’évasion fiscale figurent désormais au programme de Polytechnique.

Gérard Streiff


Site réalisé par Scup | avec Spip | Espace privé | Editeur | Nous écrire