13 septembre

On respire !

Pauvre Henri ( de Castries). Lui qui passa trente ans dans la banque , Pdg du Cac 40 (AXA) s’était converti à la politique en soutenant François Fillon. Ses amis le voyaient déjà accéder aux plus hauts postes. Las, mauvaise pioche : Fillon chuta et Henri itou. Le voilà bien démuni. Quoique. Henri est toujours au conseil d’administration de HSBC, et de Nestlé, et de Sciences Po, et de HEC. Et il dirige l’Institut Montaigne, un think tank huppé. Et il préside aussi le club international Bilderberg, grand QG des possèdants de la planète. Et on apprend qu’il vient de rejoindre le fonds financier américain General Atlantic ( adossé à 20 milliards de dollars) comme « conseiller spécial ». Très spécial même. Nous qui imaginions déjà le pire pour ce pauvre Henri, on respire.

Gerard Streiff

  1.  

Site réalisé par Scup | avec Spip | Espace privé | Editeur | Nous écrire