7 décembre

L’homme de la City

La Commission nationale des comptes de campagne et des financements politiques (CNCCFP) vient de rendre publics la liste des souscripteurs du Président Macron et de son parti. Contrairement au mythe entretenu sur un soutien financier et populaire aux marcheurs, c’est surtout « la France d’en haut » qui a financé le locataire de l’Elysée. « Les soutiens populaires ne se sont jamais concrétisés, cette liste confirme l’absence d’ancrage populaire du mouvement » note le JDD. Les principaux mécènes macroniens – ils sont entre 300 et 350- ont versé, en 2016 puis en 2017, la somme plafond (deux fois 7500 euros donc) au parti LREM puis les mêmes ou presque ont remis ça en faveur du candidat (4600 euros maxi). Ces souscripteurs viennent des beaux quartiers de Paris et de sa banlieue, des territoires chics genre stations (de ski) huppées et... de paradis fiscaux : des expatriés prospères de Suisse ont versé 100 000 euros, 100 000 euros viennent du Liban, et près d’un million d’euros a ruisselé depuis la City de Londres. « La finance londonienne a fourni plus d’argent que les contributions des neuf plus grandes villes de province réunies » ajoute l’hebdomadaire. Le Président peut toujours se rassurer : s’il devait quitter l’Elysée, il pourrait toujours se recaser à la City.

Gérard Streiff


Site réalisé par Scup | avec Spip | Espace privé | Editeur | Nous écrire