9 avril

Blague suisse

L’affaire d’évasion fiscale de HSBC, vous vous souvenez ? Le lanceur d’alerte Hervé Falciani avait signalé l’existence de fraudeurs français. Les listes Falciani contiennent des milliers de noms de personnes physiques ou de sociétés françaises pour des avoirs totalisant 6 milliards d’euros. On peut voir ? Demandait l’administration française. Y a rien à voir, vient de répondre mercredi dernier le Tribunal fédéral suisse. Paraît que ça a donné lieu à une blague qui fait beaucoup rire autour du Léman. C’est un Helvète qui imite Michel Sapin (ou François Hollande, au choix) selon lequel la coopération fiscale franco-suisse entrerait dans une nouvelle ère, celle de l’échange d’informations automatique entre les deux pays.

Gérard Streiff


Site réalisé par Scup | avec Spip | Espace privé | Editeur | Nous écrire