23 octobre

Circulez, y a rien à voir !

Il s’appelait Alain Gérard. C’était un militant du PCF de longue date, depuis la JC. Selon ses amis, il avait été de tous les combats, de toutes les réunions, manifestations, collages, distributions, Fêtes de l’Huma. Toujours dispo. Toujours prêt.
Alain Gerard était ouvrier, dans un Monoprix, au Raincy, depuis 34 ans. Et toujours au SMIC. Ces dernières années, il fatiguait. Il y avait trop de pression sur son travail. Il était en attente d’un RDV à la Médecine du travail qui n’est pas venu.
Le 5 octobre, il s’est suicidé sur son lieu de travail. Selon une information du Bondy Blog, confirmée par France Bleue et le journal Le Monde, il s’est défenestré.
La direction n’a même pas fermé le magasin pour la journée. Selon Bondy Blog, consigne a été donnée aux employés de « garder le secret » !
« A la question de savoir pourquoi un salarié se donne la mort sur le lieu de travail, note Le Monde, plusieurs employés du Monoprix font référence à des conditions matérielles de travail difficiles, à des arrêts maladie fréquents ou à des abandons de poste ».
Les amis d’Alain ont aussitôt manifesté leur solidarité à la famille.
Mais côté patron, la seule morale, ce fut : circulez, y a rien à voir.

Gerard Streiff


Site réalisé par Scup | avec Spip | Espace privé | Editeur | Nous écrire