12 octobre

Roman noir de l’économie

A l’heure où la presse se fait l’écho des actions des salariés de GE de Belfort, on se souvient que le rachat de l’entreprise française Alstom Énergie par l’américain General Electric entre 2013 et 2015 fut un scandale d’État. Dominique Manotti en a fait un grand polar (« Racket », éditions Les Arênes/Gallimard). Il s’agit certes d’une très libre adaptation mais tous les ingrédients sont là : on y croise des histoires de corruption, un cadre supérieur kidnappé, les machinations de la justice américaine, le rôle d’agences d’Etat ( comme la NSA), de l’espionnage massif, de la délation économique, la volonté hégémonique US, l’information manipulée, des finances occultes, le fonctionnement glauque des multinationales, l’aveuglement des pouvoirs publics français, le pantouflage d’énarques… Le talent de Dominique Manotti, qui sait transformer des enjeux économique ou industriels en parfaits romans noirs (Lorraine connection, Or noir…), a fait le reste.

Gérard Streiff


Site réalisé par Scup | avec Spip | Espace privé | Editeur | Nous écrire