7 mars

La boîte à clones

Les élèves qui postulaient pour l’entrée à l’ENA en 2017 ont fait preuve d’un total conformisme. C’est le très officiel rapport du jury du concours d’entrée qui le dit. On y apprend que les candidats « récitent des fiches », utilisent tous « les mêmes formules, incapables de les justifier », se targuent de « références strictement identiques d’une copie à l’autre ». Exemple : l’Union européenne est systématiquement présentée « comme un ordre établi qui ne pourrait être différent ». Pas le moindre trace d’esprit critique, aucun sens de la nuance, au point que les membres du jury, qui ne sont pourtant pas des modèles de contestation, regrettent que pour les candidats 2017 « la copie idéale est comme un texte éthéré où n’apparaitraient surtout pas les sujets délicats. Cette autocensure aboutit à des copies très uniformes où le point de vue personnel apparaît rarement ». A noter, toujours selon le rapport, que les candidats seraient aussi très bons dans les disciplines techniques comme les finances publiques. Ainsi se forme l’élite de l’administration française, des clones libéraux décérébrés qui vont remplir demain préfectures et ministères en rabâchant, un peu comme des « répliquants » de « Blade runner » : dé-f i-cit, aus-sté-ri-té.

Gérard Streiff


Site réalisé par Scup | avec Spip | Espace privé | Editeur | Nous écrire